First name is required!
Last name is required!
First name is not valid!
Last name is not valid!
This is not an email address!
Email address is required!
This email is already registered!
Password is required!
Enter a valid password!
Please enter 6 or more characters!
Please enter 16 or less characters!
Passwords are not same!
Terms and Conditions are required!
Email or Password is wrong!

MICHEL PERRY

Après avoir fait ses premières armes dans l'industrie de la chaussure, Michel Perry dessine, en 1987, sa première collection personnelle de chaussures pour femmes. À travers cette collection, il exprime une vision unique à une époque où la créativité était pour ainsi dire inexistante dans l'univers de la chaussure.

Si ses efforts, conjugués à ceux de ses confrères designers, ont considérablement remodelé le contexte, Michel Perry est resté fidèle à ses premières amours et inspirations la rue, la culture rock, le savoir-faire et l'élégance.

Nommé directeur artistique de J.M. Weston en 2001, Michel Perry cultive le goût des associations inattendues, interprétant respectueusement la tradition avec une touche d'élégance nonchalante. Pour lui, intemporalité du style et confort ne sont incompatibles. Techniquement, Michel Perry puise dans son savoir-faire de bottier pour améliorer le caractère innovant des designs et des structures.

MICHEL PERRY

INTERVIEW PARUE DANS L'OFFICIEL HOMMES
10 février, 2012


Qu’est-ce qui vous a séduit et vous a orienté vers
l’univers de la chaussure ?

La conception d’une chaussure permet de définir une philosophie de vie à travers des dessins. Elle contribue à l’élégance masculine, qui fait avant tout partie d’un art de vivre, plus que de la mode.

Par rapport aux vêtements, qu’est-ce qui distingue la création
d’une chaussure ?

A la différence d’un créateur de vêtements qui décline ses modèles de chaussures de ses créations textiles, un créateur de chaussures doit s’adapter à différents styles. Un client J.M. Weston doit pouvoir porter ses chaussures avec n’importe quel créateur car il crée son propre style.

Quelle est à vos yeux la partie la plus intéressante de votre travail ?

Inscrire un début d’histoire sur une page blanche pour en définir l’ambiance générale, à travers les formes, les partis pris, les détails. Tout cela dans le but de révéler sa force et sa différence.

Que représente pour vous la chaussure ? Quel conseil donneriez-vous à un homme pour choisir ses chaussures ?

Il y a deux notions dans la définition de chaussures : habiller et protéger le pied. Les deux doivent cohabiter, grâce à la magie de J.M. Weston.

Le plus important pour moi est de rester fidèle à ses goûts, à soi-même. Il faut parvenir à concilier le confort, sans pour autant négliger l’élégance et se chausser en fonction de sa morphologie.

Pour ce faire, J.M. Weston propose différents styles pouvant s’adapter à chacun, dans un réel souci d’élégance.

Comment apportez-vous de la modernité aux créations sans
altérer le côté traditionnel de la Maison ?

Sans faire de révolution par rapport à l’identité de la marque, nous travaillons sur le délié des formes, la subtilité des détails. Toutes ces touches, une fois la chaussure réalisée, permettent aux modèles de s’inscrire dans la tradition et l’époque actuelle.

Ces apports doivent être subtils, de manière à se fondre dans la silhouette générale de l’homme. L’erreur serait que la chaussure devienne trop présente et donc la caricaturer.

Actualités

PARIS SUR COURT

En savoir plus
fermer
MAI 2017

Prenant place sur le terrain, les adversaires se défient du regard.
Les deux corps s’élancent prêts pour la riposte, les gestes sont instinctivement réfléchis, francs et précis, libres et maîtrisés. Une symétrie de mouvements oppose les deux rivaux à l’espoir commun : la conquête de la terre battue.

Retranscrire l’énergie des matchs et la beauté des gestes tennistiques par la danse, tel est le dessein de Neels Castillon, réalisateur de "Paris sur court". Le film met en scène le Moc’ Weston Roland-Garros, fruit de la collaboration entre le chausseur de tradition et le tournoi parisien, dont la griffe fête son trentième anniversaire cette année. Des quais de Seine au Court Central de Roland-Garros, la chorégraphe Marion Motin accompagnée du danseur Léo Handtschoewercker souligne la grâce et la légèreté du Moc’ à travers une performance rythmée dans la capitale, devenue ainsi leur terrain de jeu.


LE MOC’ WESTON POUR HOMMES 2017

En savoir plus
fermer
AVRIL 2017

J.M. Weston annonce l’arrivée des beaux jours avec les nouvelles variations du Moc’ pour hommes.
Michel Perry, le directeur artistique de la maison, a imaginé pour cette saison un Moc’ en veau velours rose et en veau grainé noir.
Des tons rock et sophistiqués soulignant la singularité et l’élan de liberté qui se dégagent du mocassin souple de la maison.

LE MOC’ WESTON POUR FEMMES 2017

En savoir plus
fermer
AVRIL 2017

Pour la saison Printemps/Eté 2017, J.M. Weston enrichit la collection Moc’ avec de nouvelles couleurs.
Décliné en cuir de veau grainé souple, le Moc’ Weston s’habille aujourd’hui de rose poudré, de bleu indigo et de doré : des teintes minérales qui soulignent tout en douceur les lignes élégantes du mocassin.
Ces nouvelles déclinaisons offrent ainsi une partition colorielle complète pour insuffler liberté et légèreté au style urbain de la femme J.M. Weston.

Aucun produit ne correspond à la sélection